Photo Days
carte        lieux       artistes       agenda       visites        partenaires      presse      à propos


Magnum Photos




jusqu’au  2/4/2021
19 rue Hégésippe Moreau – Paris 18e

Josef KOUDELKA

RUINS



Depuis plus de 20 ans, Koudelka a parcouru la Méditerranée - visitant des pays comme l'Italie, la Libye, la Grèce et la Syrie - pour photographier plus de 200 sites archéologiques. Des photographies panoramiques saisissantes et fascinantes emmènent le spectateur à Delphes, Pompéi, Pétra, Carthage et d'autres sites antiques, y compris des sites aujourd'hui fortement altérés ou détruits en raison de récents conflits. Ruines est un monument de l'histoire architecturale et culturelle, ainsi que des civilisations du passé.
Ce qui anime Koudelka ici, comme dans tous ses travaux précédents, c'est la recherche de la beauté, une beauté qui peut se nicher au cœur de la destruction mais qui, comme celle des ruines anciennes, résiste.




19/1/2021 – 2/4/2021
19 rue Hégésippe Moreau – Paris 18e

Harry GRUYAERT

MOROCCO



En adoptant la photographie couleur, Harry Gruyaert a devancé de nombreux contemporains en Europe à une époque où ce médium était largement considéré comme le plus applicable au domaine de la photographie commerciale et publicitaire. Cependant, l'intérêt de Gruyaert pour la couleur n'est pas la seule chose qui le distingue de ses pairs, comme il l'a expliqué dans une interview au British Journal of Photography : "En Europe et surtout en France, il y a une tradition humaniste de gens comme Robert Doisneau et Willy Ronis où le plus important est l'homme, pas tellement l'environnement. Je l'admirais, mais je n'ai jamais été lié à elle. J'étais beaucoup plus intéressé par tous les éléments -le décor et l'éclairage et toutes les voitures- les détails étaient aussi importants que les humains. C'est une attitude totalement différente".




jusqu'au  16/1/2020

à la fondation Brownstone
26 rue Saint-Gilles – Paris 3e


Antoine D'AGATA

VIRUS



Dans les circonstances qui ont marqué le monde ces derniers mois, nous avons souhaité vous faire découvrir VIRUS, le regard d'Antoine d'Agata sur la crise sanitaire provoquée par le Covid-19 et ses résonances sociales et politiques. L’exposition présente une installation de 1 000 photographies sur les 13 000 réalisées par Antoine d’Agata entre le 11 mars et le 11 mai 2020 et préfigure la sortie le 29 octobre 2020 du nouvel Opus de l’artiste édité par le Studio Vortex. Dès le premier jour du confinement consécutif à l’épidémie de Covid-19, Antoine d’Agata a parcouru les rues de Paris avec un appareil thermique pour enregistrer, à sa manière, l’épisode viral qui a fait de la ville un étrange théâtre d’âmes errantes, de têtes baissées et de corps fuyants. C’est comme « agent de contamination » qu’il s’est engagé dans l’expérience ouverte par l’épidémie et le confinement. D’abord attiré par la façon dont cet appareil thermodynamique enregistre les rayonnements infrarouges (ondes de chaleur) émis par les corps et qui varient en fonction de leur température, l’artiste a vite été fasciné par un processus qui réduit les sujets humains à des figures essentielles, dénuées de caractéristiques ou spécificités superflues. Installé deux mois durant dans les bureaux de l’agence Magnum à Paris, il a utilisé la technique thermique pour rendre compte de l’imprégnation de la ville désertée dans le confinement : ville plongée dans le silence, traversée par des corps aux attitudes stéréotypées,  habitée surtout par les sans abris qui apparaissent, à l’image, comme les derniers corps véritablement vivants et résistants, les compositions austères et teintées de flammes offrant une vision alternative et dystopique des rues qui se vident.




Magnum Photos

www.magnumphotos.com

instagram
@magnumphotos

01 53 42 50 00
gallery@magnumphotos.com

Magnum Gallery
19 rue Hégésippe Moreau – Paris 18e
lundi-vendredi 10h-13h et 14h-18h / samedi sur rdv

Magnum à la fondation Brownstone
26 rue Saint-Gilles – Paris 3e
mardi-samedi 14h-19h

accès libre