VIRÉES PHOTO  VIDÉO
DU 15 OCT AU 11 DÉC 2022
À PARIS ET EN ÎLE-DE-FRANCE
Photo Days

Clémentine de la Féronnière

→ y aller


6/10/2022 – 23/12/2022
le 5/10 à 17h     vernissage en présence de l'artiste

Juliette AGNEL

Monolithes



Avec cette exposition, Juliette Agnel nous convie à une exploration de fabuleux espaces ouverts sur l’inconnu. L’aventure photographique y est existentielle, à l’affut de paysages extrêmes, qui sont pour elle l’outil d’un « déchiffrement primitif » . Il s’agit par là de capturer des forces telluriques ou primaires — celles de la nature en mouvement — afin de se dessaisir de ce qui rassure, au plus près d’un bouleversement des sens. Cette considération intensive du paysage la mène toujours plus loin : du pays Dogon à la Corée ou à l’Islande ; et plus récemment en Andalousie, au Soudan, au Groenland, et au Maroc. L’appareil enregistre ces contrées, par la photographie et l’image-mouvement, avec une sensibilité qui sollicite le potentiel de visibilité de territoires à forte concentration énergétique.
Le voyage de cette exposition commence au centre de la Terre, dans la Géode de Pulpi, située en Espagne, dans la province d’Almería. Mais cette immersion spéléologique n'a de sens que si le regard se porte en même temps vers le haut, en un appel des astres qui y répond.
L’observation de Juliette Agnel est tout autant naturelle qu’archéologique, car ce sont aussi les paysages témoignant des civilisations disparues qui l'ont attiré, en 2019, dans les vestiges du royaume soudanais nubien.
Comment comprendre cette civilisation, son rapport à la terre, au ciel et au sacré, ce sont autant de questions qui restent sans réponse, mais que les photographies de Juliette Agnel transcendent en nous éveillant à une mystique universelle.

Texte par Léa Bismuth.




s'inscrire à la newsletter →