édition 2020     partenaires      presse      à propos
Photo Days


RCM Galerie

→ y aller


3/12/2020 – 20/2/2021

Jean-François BAURET

Les inédits des années 60



Jean-François Bauret (1932-2014) signe à partir de 1967 quelques campagnes publicitaires très remarquées : le fameux « homme nu » de Sélimaille, placardé sur les murs de Paris, provoque à l’époque un scandale. Quelques années plus tard, il récidive en réalisant pour Materna une photographie représentant deux nus, une petite fille et sa mère enceinte. L’image de la femme telle qu’elle est dans tout son réalisme cru, et pas seulement mince, jeune et jolie, contraste avec la représentation habituelle des modèles utilisés dans la publicité. Comme Man Ray, dont il est un fervent admirateur, son travail de commande rejoint ses recherches personnelles : toujours dépouillées, ses compositions montrent les corps sans ornementation, de manière directe. Ces nus sont en réalité des portraits « avec ces images j’ai voulu faire le portrait de l’individu tel qu’il est, sans expression ou sentiment, à l’état brut, sans effet de lumière, de décors, de vêtement. Sans effet d’optique ou de couleur. La nudité n’est qu’absence de vêtement et n’a rien à voir avec l’érotisme ou l’exhibitionnisme ». Par la suite, il continue à mener des recherches personnelles en studio sur diverses formes de représentation du corps. La chorégraphie parfois audacieuse des mouvements est soulignée par un fond et un éclairage dépouillés.
Cet artiste fut un des premiers montrés à l’ARC (Musée d’Art moderne de la Ville de Paris) en 1971. Il expose à l’époque des nus monumentaux, précédant ainsi de dix ans ceux d’Helmut Newton.
RCM Galerie a fait un choix d’oeuvres uniques pour son exposition : des nus, mais aussi des travaux expérimentaux, exposés pour la première fois ici.




RCM Galerie

3/12    réouverture de la galerie
www.rcmgalerie.com

instagram
@rcmgalerie

01 40 15 00 23
info@rcmgalerie.com

32 rue de Lille – Paris 7e
lundi-vendredi 14h-19h / et sur rdv

accès libre