Photo Days


Gare de l’Est

→ y aller


1/11/2021 – 30/11/2021

Noémie GOUDAL

Verrière



Noémie Goudal propose d’investir une des verrières d’un hall de la Gare de l’Est en créant un « trompe l'œil » laissant imaginer l’existance d’une serre de l'autre côté de la fenêtre, laissant paraître des plantes tropicales derrière une vitre embuée.
Le reflet dans la photographie accentue encore plus cet effet, comme si une serre se trouvait vraiment derrière la grande verrière de 286 m2.

Diplômée du Royal College of Art de Londres (2010) la pratique de Noémie Goudal consiste à construire des installations dans des lieux ouverts ou clos, mais toujours privés de perspective, à l’aide de matériaux industriels (plastique, papier, cartons, tissus) ou de photographies imprimées sur des lès et suspendues dans l’espace. Elle transforme ainsi grottes, usines désaffectées, forêts et mer sans fin, en scènes de théâtre étranges, où tout peut se jouer, y compris les scènes les plus absurdes. Elle crée des fenêtres morcelées qui ouvrent sur un extérieur qui apparaît dès lors comme fabriqué et fragile, susceptible de disparaître au moindre souffle du vent. Tous ces lieux fictifs proposent plusieurs niveaux de lecture : rapports de l’homme à la nature et au monde organique, fragilité de l’un et de l’autre, impact de l’un sur l’autre, etc. Le regardeur est ainsi amené à investir ces espaces et à se projeter dans une histoire, chaque image proposant d’héberger l’imaginaire de chacun.

Lauréate du Prix HSBC pour la Photographie en 2013, elle a fait l’objet d’une exposition personnelle à Paris au BAL en 2016, et ses œuvres sont conservées dans les collections publiques françaises et étrangères telles que le Centre Pompidou, FOAM Amsterdam, Saatchi Gallery, Winterthur Fotomuseum, etc.





en partenariat avec
Gares et Connexions